Arence De los Reyes

Voici le portrait de Arence De los Reyes, apicultrice aux Philippines.

Arence, merci de nous accorder cette interview. L’apiculture est un sujet très intéressant et je suis certain que nos lecteurs chez Apis Cera voudraient en savoir d’avantage !

Apis Cera: Peux-tu nous donner ton âge et ta situation géographique ?
Je m’appelle Arence De los Reyes, je vis à Cagayan De Oro City, dans le Misamis Oriental. Mindanao est situé dans la partie sud des Philippines, Cagayan est également connue comme la ville de l’amitié dorée. Et j’ai 28 ans.

Comment et à quel âge avez-vous commencé l’apiculture ?
Nous avons un ami autrichien qui a une colonie d’abeilles dans la cour. Nous étions curieux de voir comment ca marchait. Puis j’ai appris l’impact de la pollinisation. À ce moment notre société avait 60 hectares de plantation de café, donc nous avons commencé à mettre des ruches sur la terrasse de la maison et nous nous réveillions et couchions avec les abeilles.

Combien de ruches as-tu actuellement et combien en avais-tu au début ?
On avait commencé avec 10 ruches en 2008 et maintenant nous en avons 1500.

Quelle est votre partie favorite dans l’apiculture ?
C’est la l’élevage de la reine. Bien que je ne sois pas vraiment forte pour faire le greffage par moi-même, après 2 semaines, lorsque j’ai reçu le rapport de mes collègues m’annoncant que l’accouplement est de 90% j’étais très fière!
J’aime aussi la récolte, bien sûr!

N’avez-vous pas peur de te faire piquer ?
Honnêtement, si! Mais cela importe-t-il lorsqu’on voit que les colonies sont en bonne santé et se portent bien? Peu importe si je me fais piquer partout sur le corps! sauf sur le visage.


Es-tu témoin d’effondrement des colonies dans ta région ? Tes ruches souffrent de ce désastre ?
Pour le moment non, mais pour nous le plus crucial en ce moment c’est de resister face à l’arrivée du varroa.

Quel type de fleurs, arbres ou plantes s’offrent à vos charmantes abeilles ?
Les Philippines sont un paradis pour les abeilles où nous avons une grande biodiversité de plantes et d’arbres. Pendant les saisons nous avons le manioc, le café, lanzones, mangue, acacia, ananas et autres. Et presque toute l’année, nous avons des noix de coco, cosmos, cadena de amor et autres plantes sauvages.

Quel est votre type de miel favori ?
Le miel toutes fleurs et le miel de cocotier. Le miel de manioc est trop aigre.

Où voyez-vous votre entreprise dans un an ?
Les Philippines importe 95% de son miel et produits de la ruche. Nous aimerons donc augmenter notre part de marché de miel fait localement, et être reconnu comme entreprise de qualité sur ce marché.

Autre chose ?
Notre compagnie importe des équipements d’Europe, comme les machine de mise en bouteille, les fondeuses à cire, les extracteurs etc.. car nous ne pouvons pas les trouver aux Philippines.
Nous sommes entrain de construire une usine de conditionnement aux standards européens et allons invité le 10 Février 2014 le Dr. Wim Reybroek de ILVO (Institut de recherche agricole et de la pêche), pourrons apprendre les qualités du miel et les régulations internationales.

Nous voulons que notre miel soit de la meilleure qualité possible !


Et en version anglaise:

Arence thanks for agreeing to do this interview with me! Beekeeping is a very interesting topic I’m sure that our readers at Apis Cera would like to know more about.

Apis Cera: Can you tell us where you live and how old you are?
Arence: I am Arence De los Reyes; I live in Cagayan De Oro City, Misamis Oriental. Mindanao It is located on the southern part of the Philippines, Cagayan also known as the City of Golden Friendship. I am 28 years young.

How and why did you get started with beekeeping?
We have an Austrian friend who has a bee colony on the backyard. We were curious to look at it. Then I learned the impact of pollination, Perfect! Hence that time, our company started to plant 60 hectares of coffee. We started to put beehives on our house terrace. We wake up and sleep together with the bees.

How many hives do you have currently and how many did you start off with?
We have 1500 colonies at the moment. We started with 10 colonies way back year 2008.

What’s your favorite part of beekeeping?
It is the queen rearing part. Although, I’m not really practice to do the grafting by myself, but after 2 weeks, when I got the report from colleagues that the mating is 90%, it was such a fulfillment.
Also with the harvesting of course! Hence, I love to experiment flavoured honey for own consumption.

Aren’t you afraid of being stung?
Honestly, I am but does it matter once you see that the colonies are healthy and doing well? Not anymore! I don’t care if I have a sting in any part of my body except the face.

Are you witnessing any colony collapse in your area? Does your hives suffer this phenomenon?
So far, we didn’t have this CCD. The most crucial for us is the varroa infestation.

What kind of flowers, trees or plants does your environment offer to your lovely bees?
Philippines is a paradise for bees hence we have high biodiversity on plants and trees. For the seasonal sources, we have cassava, coffee, lanzones, mango, acacia, pineapples others. For almost the whole year round, we have coconuts, cosmos, cadena de amor and other wild plants.

What’s your personal favorite type of honey?
Multi-floral Honey is fine and/ or coconut honey. Except for cassava as it is bit bitter.

Where do you see yourself in one year?
Philippines is importing 95 percent of honey and by products. So, we want to increase our market share of honey produce locally and be recognize as a company with trusted honey quality in the market.

Anything else?
Our company imported equipment from Europe like Honey bottling Machine, Wax melter, Automated Honey extraction, etc as we cannot find it here in the Philippines. We’re building our processing plant, in European standard and we invited Dr. Wim Reybroeck from ILVO (Institute for Agricultural and Fisheries Research), to teach the honey quality and international regulation this coming Feb 10, 2014.

We want to make sure that our honey is at top quality.