Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Marie-Laure et Chloé Filion

Voici le portrait de Marie-Laure et Chloé Filion (Les abeilles du Trait-Carré)

Marie-Laure Filion et Chloé Filion, merci de nous accorder cette interview. L’apiculture est un sujet très intéressant et je suis certain que nos lecteurs chez Apis Cera voudraient en savoir d’avantage !

Apis Cera: Peux-tu nous donner ton âge et ta situation géographique ?
Marie-Laure Filion: Moi et ma sœur Chloé sommes impliqués avec notre père dans le développement d’une entreprise apicole en milieu urbain. J’ai 15 ans et ma sœur Chloé à 13 ans. Nous sommes situés dans le Trait-Carré, un arrondissement historique de la ville de Québec.

Et à quel âge avez-vous commencé l’apiculture ?
Notre père a acheté une ruche il y a trois ans. Nous nous sommes intéressés plus activement il y a deux ans. Au début, nous étions plutôt curieuses et avec le temps, on a imaginé développer une entreprise apicole afin d’accumuler des fonds pour payer le coût de nos activités parascolaires. Nous sommes toutes les deux membres d’équipes de soccer, de l’équipe de natation de notre école et en plus, je fais de la course à pieds.

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Combien de ruches as-tu actuellement et combien en avais-tu au début ?
Nous avons actuellement, 14 ruches. L’an dernier nous en avions 6 et au début, une seule.

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Quelle est votre partie favorite dans l’apiculture ?
Dès le départ, nous nous sommes partagés les responsabilités. Moi, je suis responsable des communications, marketing, donc de la vente du miel. Chloé s’occupe surtout de la gestion des ruches, suivi de l’activité de la reine, du besoin d’ajouter des hausses à miel, de l’ensemble des gestes à poser afin d’optimiser la production de miel et de garder les ruches en santé.
Mon père supervise (nous aide activement) à chacune des étapes de la production, de l’extraction du miel et de la mise en marché.

N’avez-vous pas peur de te faire piquer ?
C’est certain qu’il peut sembler risquer de s’approcher des ruches, surtout quand on voit toutes ses abeilles très actives. On prend nos précautions en se protégeant avec des habits appropriés. Il est surtout très important de prévenir nos colonies de notre arrivée en enfumant légèrement la ruche. Pas trop car elles peuvent devenir agressive. Les abeilles contrairement aux guêpes piquent seulement si elles sont agressées ou que l’on les coince en travaillant dans les ruches. Les guêpes quant à elles, sont en défense constant de leur territoire.

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré
Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Es-tu témoin d’effondrement des colonies dans ta région ? Tes ruches souffrent de ce désastre ?
Notre entreprise Filion et Filles, n’est pas touchée par l’effondrement des colonies. Nous faisons un suivi très serré des populations en dépistant le varroa et effectuons les traitements requis tôt en fin de saison. Nous pensons qu’il est important de ne pas laisser développer les populations de varroas, quitte à sacrifier une partie de la production de miel. De plus, comme nous sommes situés en milieu urbain et l’usage des pesticides est interdit, ça protège nos colonies. Cependant, nous entendons parler des apiculteurs de notre région qui ont subis des pertes importantes, particulièrement pendant l’hiver 2012-2013. En 2012, nous avons eu une longue saison apicole avec un printemps hâtif et été chaud, ce qui a favorisé le développement des populations de varroa ; tout ce qu’il fallait pour que des colonies soient affectées.

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Quel type de fleurs, arbres ou plantes s’offrent à vos charmantes abeilles ?
Nous avons la chance de vivre dans un environnement très riche en termes florales, le milieu urbain. Au printemps, la floraison des arbres et arbustes est un véritable festin. En été, avec la floraison progressive des fleurs de parterre, nos abeilles ont l’embarras du choix. Le mois d’août venu, les plantes d’automne, comme la verge d’or, les asters et toutes nos fleurs d’automne offrent aussi un nectar particulier.

En prenant conscience de cette diversité, nous avons décidé d’effectuer trois extractions qui servent à différencier notre miel, soit la récolte de printemps (début de saison jusqu’à la mi-juin), récolte d’été (mi-juin à la fin juillet) et finalement la récolte d’automne (les fleurs d’août).

Quel est votre type de miel favori ?
Voici une question très difficile à répondre. Le miel de printemps très doux et riche en pollen principalement développé à partir des fleurs de pissenlit a un attrait particulier, surtout avec sa rareté. La récole d’été, un miel constitué de mille et une fleurs, un miel fin. Que dire de la récolte d’automne, un miel constitué de verges d’or, d’asters mais aussi de multiples fleurs d’automne. Un miel épicé et plus corsé et à l’occasion avec un léger goût de caramel.

Finalement, j’opte pour le miel d’automne , ma sœur pour le miel d’été et mon père pour celui de printemps. Heureusement que les goûts ne sont pas à discuter.

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Où voyez-vous votre entreprise dans un an ?
Comme on l’indiquait au début, nous en sommes à nos premiers pas, nous travaillons à développer notre réseau de distribution. L’année 2014 sera une année importante à savoir si nous maintenons notre entreprise à un niveau très familial ou nous décidons d’élaborer des plans de développement sur quelques années.

Autre chose ?

À l’été 2012, une deuxième année de production, il était devenu évident que nous aurions besoin d’un logo, nom d’entreprise et des contenants. C’est à ce moment que nous avons reçu une aide extraordinaire. La cousine de ma mère est designer conceptrice chez LG2, lg2 est une agence de publicité intégrée offrant des services de planification stratégique, de publicité, de communication interactive, de design et de production.
En allant sur le site Lg2.com dans leurs réalisations, vous pourrez voir Filion & Filles. Cette entreprise a acceptée gratuitement de développer tout notre matériel nécessaire au démarrage de notre entreprise. Le design de nos pots de miel de Filion & Filles a valu un prix pour LG2 au concours canadien Applied Arts.

Cet appui se renouvelle encore. Nous avons amorcé les discussions pour le développement d’un site internet afin de nous aider dans la promotion de nos produits.

N’hésitez pas à visiter notre page Facebook

Marie-Laure et Chloé Filion - Filion et Filles - Les abeilles du Trait-Carré

Et en version anglaise:

Marie-Laure thanks for agreeing to do this interview with me! Beekeeping is a very interesting topic I’m sure that our readers at Apis Cera would like to know more about.

Apis Cera: Can you tell us where you live and how old you are?
Marie-Laure: My sister Chloe and I are involved with our father in the development of a beekeeping business in urban areas. I’m 15 and my sister Chloe is 13 y/o. We are located in the Trait-Carré, a historic district of Quebec City.

How and why did you get started with beekeeping?
Our father bought a hive three years ago. We focused more actively on it two years ago. At first we were quite curious and with time we imagined to develop a beekeeping business to accumulate funds to pay the cost of our extracurricular activities. We are both members of our school soccer and swim team, and I am also a runner.

How many hives do you have currently and how many did you start off with?
We currently have 14 hives. Last year we had 6 and One the first year.

What’s your favorite part of beekeeping?
From the start, we shared responsibilities. I am responsible for communications, marketing, and the sale of our honey. Chloe is mainly concerned with the management of hives, following the Queen’s activity, the need to add honey supers, of all the things you can do to optimize the production of honey and keep the hives healthy.
My father oversees (actively help us) at each stage of production, honey extraction and marketing.

Aren’t you afraid of being stung?
It may seems risky to approach the hives, especially when you see all very active bees. We take our precautions in protecting ourselves with proper clothing. It is especially important to let our colonies when arrive.. we slightly smoke out the hives when we approach. Not too much though as they can become aggressive. Unlike wasps, the bees sting only if they they feel threatened. Wasps on the other hand, are in constant defense of their territory.

Are you witnessing any colony collapse in your area? Does your hives suffer this phenomenon?
Our company Filion and Filles, is not affected by colony collapse. We make a very close monitoring of varroa populations in tracking and perform the required treatment early in the end of the season. We believe it is important not to develop Varroa populations, even if we have to sacrifice some of the honey production. In addition, as we are located in urban areas and the use of pesticides is prohibited, it protects our colonies. However, we hear of beekeepers in our region who have suffered significant losses, especially during the winter 2012-2013. In 2012, we had a long season beekeeping with an early spring, hot summer, which has fostered the development of varroa populations; everything needed for colony collapse!

What kind of flowers, trees or plants does your environment offer to your lovely bees?
We are fortunate to live in a very rich floral environment, the urban environment. In spring, flowering trees and shrubs is a real treat. In summer, with the gradual blooming flowers lawn, our bees are spoiled for choice. August came, fall plants like goldenrod, asters and all our fall flowers also offers a special nectar.

By becoming aware of this diversity, we decided to perform three extractions used to differentiate our honey is the spring harvest (early season until mid-June), summer harvest (mid-June to end of July) and finally the flowers fall harvest (August)

What’s your personal favorite type of honey?
This is a very difficult question to answer. Honey very soft and rich spring pollen mainly developed from dandelion flower has a special appeal, especially because of its rarity. Summer proofed, honey consists of a thousand flowers, fine honey. What about the fall harvest honey that consist of goldenrod, asters but many fall flowers. A spicy and full-bodied honey and occasionally with a slight caramel taste.

Finally, I opted for the fall honey, my sister for the summer honey and my father for the spring. Fortunately, the tastes are not to be discussed.

Where do you see yourself in one year?
As noted at the beginning, we are at our first steps, we are working to expand our distribution network. The year 2014 will be an important year whether we maintain our business at a very family level or we decide to develop plans for development over several years.

Anything else?
In summer 2012 , the second year of production, it became clear that we would need a logo , a business name and some containers . This is when we received extraordinary assistance . Our aunt is a designer designer at LG2 ,it’s an integrated advertising agency offering strategic planning, advertising, interactive communication, design and production. This company has accepted to develop all our equipment needed to start our business, for free. The honeypots label design Filion & Filles won an award for the Canadian competition Applied Arts.

This support is renewed again. We began discussions for the development of a website to help us in promoting our products.

Feel free to visit our Facebook page!