Hag Hakhanoucca – חג החנוכה – Fête des Lumières

Hag HaHanoukka - חג החנוכה - Fête des Lumières

Hanoucca (hébreu חג החנוכה Hag Hakanoukka, « Fête de l’Édification » ou « de l’Encénie ») est une fête juive d’institution rabbinique, commémorant la réinauguration de l’autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem, lors de son retour au culte judaïque, trois ans après son interdiction par Antiochus IV des Séleucides.

Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l’assimilation grecque.

Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d’huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée.

Elle est célébrée à partir du 25 kislev (qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien) et dure huit jours, jusqu’au 2 ou 3 tevet (en fonction de la longueur de kislev, mois de 29 ou 30 jours).

Les pratiques et coutumes qui s’y rattachent sont liées au miracle de la fiole d’huile, en particulier l’allumage du chandelier à neuf branches de Hanoucca pendant les huit jours de la fête et la consommation de friandises à base d’huile d’olive (latkes, soufganiyot, etc.). On y joue aussi avec des toupies à quatre faces.

Bénédictions sur l’allumage

1) Barou’h Ata Ado-naï Elohé-nou Mélekh haOlam Acher Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Nère ‘Hanouka.

2) Barou’h Ata Ado-naï Elohé-nou Mélekh haOlam Chéhassa Nissim Lahavoténou Bayamim Hahème Bazmane hazé.

3) Le premier soir seulement (si on a oublié, alors un des autres soirs dès qu’on se rappelle ) : Barou’h Ata Ado-naï Elohé-nou Mélekh haOlam Chéhé’hiyanou Vékiémanou Véhiguihanou Lazmane Hazé.

4) Il est bon que la femme et les enfants du chef de famille écoutent les bénédictions et assistent à l’allumage de toutes les veilleuses.

5) La première bénédiction se termine par Léadlik Nèr ‘Hanouka pour les sfaradim et par Léadlik Nèr Chel ‘Hanouka pour les achkénazim.

6) Un Onène (celui qui n’a pas encore enterré le corps d’un de ses 7 proches), allumera sans dire de bénédiction : mais il est préférable qu’un autre allume à sa place.

7) Si on a omis de dire les bénédictions et qu’on s’en rend compte avant que toutes les veilleuses ne soient allumées, on peut encore toutes les dire : mais si l’allumage es déjà effectué, on ne dira pas la première – Léadlik Nère – mais on dira Chéassa Nissim et le premier soir Chéhé’hianou tant que les veilleuses sont encore allumées.

L’allumage des bougies de Hanoucca

L’allumage de lumières au soir des huit jours de la fête est son seul rite caractéristique. Il commémore le miracle de la fiole d’huile et contribue à sa « publication ».
Il se fait dans un chandelier spécial appelé Hanikke Leuchter ou Hanikke Menora en yiddish et hanoukkia en hébreu.

La forme de ce chandelier évoque souvent celle de la menora du Temple mais elle comporte huit branches, outre une branche particulière, appelée shamash ou shammes (« serviteur »). C’est avec le shamash qu’on allume les autres lumières du chandelier de Hanoucca.

Bien que toute huile et toute mèche conviennent, il est préférable d’utiliser de l’huile d’olive et des mèches de laine, en souvenir du Temple de Jérusalem.

L’allumage des bougies suit l’opinion de l’école de Hillel. Il faut allumer de préférence à proximité du domaine public, à une hauteur entre trois et vingt palmes, sur une rangée. Ces lumières doivent brûler au moins une demi-heure après la tombée de la nuit.

L’allumage donne lieu à des bénédictions particulières. Il faut le réaliser à titre privé ; l’allumage à la synagogue (ou, récemment, dans des lieux publics) ne se fait en effet que pour la publication du miracle.

Les boites de bougies Luciennes de chez Apis Cera sont parfaites car elles contiennent 9 bougies ! La cire d’abeille, si elle est pure à 100%, qu’elle provienne de France, du Canada ou tout autre endroit est kasher et ne requiert pas de hekhsher.

Src: Darkey Avraham et Wikipedia | Photo: Bernat Armangue/Associated Press

INSTAGRAM @APISCERA

  • Someone is getting lucky for his wedding Today I packed
  • Hand packing each and every soap Its a long process
  • Say hello to Muscatmy new best friend Shes two years
  • When you use a cold process soap its important to
  • So proud of my new Honey lip balm! 100 organic
  • Everybody wants it! Tout le monde le veux !